Phytothérapie et Aromathérapie

 

Phytothérapie, aromathérapie et homéopathie

Ces médecines naturelles se développement de plus en plus, elles ont une efficacité démontrée mais peuvent néanmoins ne pas convenir à tout le monde. Demandez-nous conseil.


Phytothérapie:

Méthode utilisant des extraits actifs de plantes à dose pondérale pour soigner ou améliorer les maladies.

Aromathérapie :

Certaines plantes contiennent des essences aromatiques qui vont être isolées soit par pression à froid, soit par distillation à la vapeur.
L’aromathérapie consiste à utiliser les propriétés antiseptiques et bienfaisantes de ces essences à des fins thérapeutiques, et ce, par voie orale, cutanée ou respiratoire.
La voie orale requiert, de par le caractère irritant des huiles essentielles le conseil avisé du pharmacien ou du médecin aromathérapeute.
Elle est généralement contre indiquée chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant de moins de 6 ans.

Image 01   Image 01

Homéopathie:

Méthode thérapeutique consistant à prescrire à de très faibles doses (infinitésimales) des médicaments d’origine végétale, animale ou minérale capables de produire les mêmes symptômes que ceux de la maladie elle-même.

Image 01   Image 01

Plantes chinoises

Les herbes médicinales chinoises, considérées comme appartenant à ce que l’on appelle la médecine douce, permettent de soigner bien des maux : stress, fatigue, etc. Le point sur ces plantes qui nous veulent du bien mais qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Image 01    Image 01

La pharmacopée chinoise ou l’utilisation des herbes médicinales
  • Les herbes médicinales chinoises sont utilisées dans la pharmacopée chinoise, une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) depuis des millénaires.
  • Elles sont au nombre de plusieurs centaines.
Fonction
  • Rôle préventif plus que curatif.
  • Peuvent être associées à d’autres thérapies (acupuncture, massage Tui Na).
Indications
  • Pour les problèmes :
    • de l’appareil digestif ;
    • respiratoires ;
    • de sommeil ;
    • de stress ;
    • de fatigue…
Limites
  • La prise de ces herbes ne permet pas de soigner :
    • les cancers ;
    • les pathologies lourdes ;
    • la stérilité ;
    • la surdité… ;
    • et d’autres pathologies lourdes qui font l’objet de publicité par des personnes malveillantes.
Précautions
  • Les herbes ne doivent pas être utilisées en automédication.
  • Les herbes peuvent entraîner parfois des effets secondaires le plus souvent d’ordre digestif. Dans ce cas, consultez votre médecin traitant
  • Les plantes sont prescrites pour une personne donnée : n’en faites pas profiter la famille.
  • Leur prise, en décoction généralement, est peu agréable en raison du goût amer des herbes.
A qui s’adresser ?
  • Retrouvez les praticiens en pharmacopée adhérents au code de déontologie sur le site de l’Union française des professionnels de médecine chinoise traditionnelle. Cela permet d’éviter les charlatans.
  • Fiez-vous au bouche à oreille, meilleur moyen de trouver quelqu’un de fiable. Il faut que la personne ait reçu une formation dans une école sérieuse en France (collaborant avec les universités chinoises), ou diplômée en médecine chinoise en Chine.
  • A noter qu’aucun diplôme en pharmacopée chinoise n’est reconnu par l’Etat à ce jour.